Ier Acte: Théâtre de ruche à Strasbourg

27/01/2017 - Arts

Nommé en 2014 à la tête du TNS, où il multiplie les initiatives, Stanislas Nordey ébranle avec succès les planches de l’institution alsacienne.

Fous rires, tacles, bousculades de couloir et re-fous rires : des adolescents d’aujourd’hui. Nord-ouest de Strasbourg, quartier de Koenigshoffen. Entre les supermarchés « drive », les parkings, les immeubles en blocs ou en barres, le lycée technique Marcel-Rudloff. Vaste bâtiment moderne, aux espaces baignés de lumière, en ce jour de grand soleil. C’est dans une de ces salles claires que s’installe un groupe d’élèves. Ils s’appellent Mathilde, Auckland, Thomas, Ayoub, Solène, Fabio, Justine ou ­Ahmed. Les uns – des garçons en totalité – sont en classe de 1re électrotechnique à Rud­loff. Les autres – presque exclusivement des filles – sont en 2de à Fustel-de-Coulanges, un établissement du centre-ville qui jouxte la cathédrale de Strasbourg.
 


Source