Institut de Biologie Physico-Chimique

Intéressé dès son plus jeune âge par les sciences qu’il apprend aux côtés de Pierre Curie et du physiologiste Claude Bernard, Edmond James de Rothschild (1845-1934) crée en 1921 la Fondation Edmond de Rothschild pour la recherche scientifique. Les premiers bénéficiaires de la fondation comptent parmi les grands noms de la recherche : les futurs prix Nobel Marie Curie et Jean Perrin, l’inventeur du sonar et physicien Paul Langevin ou encore l’académicien Georges Urbain.

Jean Perrin
1870-1942

Jean Perrin partage ses inquiétudes à Edmond James au sujet de l’enseignement et de la recherche en biologie en France, insatisfaisants selon lui car tributaires d’une tradition de recherche universitaire compartimentée, héritée des principes de classification d’Auguste Comte. Il souhaite promouvoir la coopération interdisciplinaire et développer ainsi un nouveau type de recherche qui mêle les trois disciplines : la biologie physico-chimique.


Edmond James de Rothschild
1845-1934

En 1927, année suivant l’attribution du prix Nobel de physique à Jean Perrin, Edmond James crée une nouvelle fondation destinée à la recherche scientifique. Sa dotation initiale est deux fois plus importante que celle de la première fondation et une allocation spécifique est dédiée à la construction d’un complexe de recherche de pointe au cœur du « Campus Curie » à Paris. Lorsque l'Institut de Biologie Physico-Chimique (IBPC) ouvre ses portes en 1930, il s’agit du premier établissement scientifique en Europe qui emploie des biologistes, physiciens et chimistes chercheurs à temps plein.

À partir de 1930, les projets de recherche soutenus par la dotation de 1921 sont pris en charge par la Caisse nationale des sciences (CNS), tandis que l’État s’engage à financer la moitié des postes de recherche de l'IBPC. Il s’agit là des premiers exemples de partenariats public-privé en matière de mécénat. La création de l’IBPC et son approche transdisciplinaire ont par ailleurs ouvert la voie à la création du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Les différents laboratoires de l'IBPC évoluent au cours du xxe siècle et deviennent des unités de recherche dirigées en collaboration avec l'Université de Paris et le CNRS. À ce jour, l'IBPC est resté fidèle à sa vocation première de transdisciplinarité et continue d’accroître notre connaissance des bases structurelles, génétiques et physico-chimiques de la vie, du niveau moléculaire à celui de l’organisme.

La bibliothèque Edmond de Rothschild de l’IBPC accueille les soutenances des travaux de recherche ainsi que des colloques. La Fondation Edmond de Rothschild pour la recherche scientifique remet chaque semestre un prix dans les domaines de la bioénergie, de la recherche sur les membranes biologiques, de la biologie structurale, de la microbiologie et de la modélisation moléculaire. Depuis 2010, la fondation administre également le Prix Nine Choucroun, créé en 1980 pour récompenser les travaux de jeunes chercheurs faisant partie de laboratoires français. Enfin, elle s’emploie à préserver, valoriser et diffuser les archives de l’IPBC auprès des chercheurs du monde entier.

Georges Urbain (1872-1938)
Un maître de la chimie des terres rares
Louis Rapkine (1904-1948)
Légion d’honneur, 1946
Une vie d’engagement au service des scientifiques persécutés par le fascisme
André Mayer (1875-1956)
Physiologiste et expert international
Pierre Girard (1879-1958)
Premier administrateur de l’IBPC
Boris Ephrussi (1901-1979)
Pionnier de la génétique en France
René Wurmser (1890-1993)
Un passeur entre biophysique et biologie moléculaire
Marianne Grunberg-Manago (1921-2013)
Première femme à présider l'Académie des Sciences, 1995